calendrier d'événements
août 2017
D L Ma Me J V S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Fusion d’un lit de poudre

Crédit-vidéo : Solid Concepts Inc. (vidéo en anglais seulement)

La fusion d’un lit de poudre est un procédé où certaines régions d’un lit de poudre sont fusionnées par un faisceau laser ou d’électrons. Comme pour la méthode de projection de liant, un rouleau applique une nouvelle épaisseur de poudre après chaque couche. Les systèmes au laser offrent de meilleurs finis de surface ainsi que de meilleures résolutions, alors que les faisceaux d’électrons sont plus rapides et produisent moins de distorsions dans les pièces tout en étant généralement plus dispendieux. Cette méthode est bien adaptée pour les métaux autant que pour les plastiques. D’ailleurs, la plupart des systèmes d’impression 3D de produits finis en métal utilisent ce procédé. Toutefois, il est très difficile de trouver des équipements qui permettent à la fois l’impression de plastiques et de métaux. Aucun support n’est nécessaire pour la production de pièces en polymères, car le lit de poudre tient lieu de support. Pour les métaux, des ancrages sont typiquement requis pour attacher les pièces à la plateforme et supporter les surfaces faisant face au bas. Sans ancrages, les hauts gradients thermiques pourraient causer des contraintes thermiques résiduelles ainsi que le gauchissement des pièces. Les machines utilisant la technique de fusion de lit de poudre sont relativement dispendieuses par rapport aux autres méthodes et les coûts d’entretien sont aussi élevés. De plus, pour l’impression de pièces métalliques, plusieurs étapes de post-traitement peuvent être requises. On parle de nettoyage (enlever la poudre résiduelle), de traitement thermique, de machinage local (enlever les ancrages) et de l’amélioration du fini de surface.