calendrier d'événements
octobre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

Outillage

Outils moulés en 3D

Dans les cas où la fabrication additive ne peut permettre de remplacer les procédés traditionnels, des opportunités peuvent tout de même exister pour fabriquer les outillages requis avec ces types de production (moules, insertions, gabarits, etc.). Cela est particulièrement vrai pour les procédés de moulage où les moules et les insertions sont souvent très complexes et coûteux à fabriquer.

Il existe principalement deux approches relativement à l’utilisation de l’impression 3D dans le domaine de l’outillage. La première est une approche indirecte où des patrons sont produits par fabrication additive pour ensuite permettre la production de moules ou de matrices. La seconde approche est directe et consiste à fabriquer directement les moules, inserts ou matrices directement par impression 3D.

L’approche dite directe permet dans plusieurs cas de réduire les étapes nécessaires à la fabrication des outillages, ce qui peut générer des gains autant monétaires que temporels. Un autre avantage de cette technique est qu’elle permet la création de circuits de refroidissement complexes. En ayant un moule dont les canalisations suivent la forme de la cavité plutôt que d’avoir de simples canalisations linéaires, l’efficacité du refroidissement est grandement augmentée. Des tests ont suggéré que l’utilisation de circuits de refroidissements optimisés pouvait réduire les temps de cycle jusqu’à 30 % tout en améliorant la qualité des pièces. Il va sans dire que cela représente des gains importants pour les industriels.

L’impression 3D dans le domaine de l’outillage présente en outre certains désavantages. Le plus notable est probablement le fini de surface. Dans bien des cas, les moules requièrent des finis de surface impeccables, ce que l’impression 3D ne peut produire directement. Des étapes de post-traitement viennent donc s’ajouter après la fabrication du moule ou de l’insertion.