calendrier d'événements
octobre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

Une révolution industrielle

Les technologies d’impression 3D ont connu une croissance impressionnante au cours des dernières années. Ces équipements permettent de reproduire pratiquement n’importe quel objet à partir d’un fichier informatique représentant la pièce en trois dimensions. Ce procédé, qui existe déjà depuis plusieurs années, crée soudainement la curiosité voire l’enthousiasme! Est-il possible d’imaginer qu’à partir de différents matériaux, l’impression 3D, ou la fabrication additive, produit des objets aussi variés que des chaussures, des aliments, des jouets.

Il est même possible de s’offrir une imprimante 3D personnelle et de réaliser les pièces que propose l’appareil.

Au Québec, l’impression 3D industrielle est également en développement

La fabrication additive intéresse grandement les centres de recherche et les entreprises notamment en réponse aux besoins industriels mais aussi pour ses capacités infinies. Plusieurs sont d’avis que la fabrication additive contribue à la révolution industrielle en cours.

L’impact de ce procédé sur l’industrie de la fabrication se fait de plus en plus sentir; le potentiel de croissance semble énorme. Mais, l’effet de cette technologie dépasse le domaine de la fabrication. Celle-ci a une influence sur la manière dont les pièces sont conçues, sur les temps de mise en marché, sur la personnalisation des produits, sur la manière dont les produits sont transportés et livrés au consommateur.

Le potentiel de cette technologie est énorme puisqu’elle permet la production rapide et à faible coût de pièces en petites séries sans égard à la complexité de ces pièces. Ainsi, des objets sont fabriqués à partir de données d’un modèle 3D, généralement par la superposition de plusieurs couches successives de matière. On peut aujourd’hui imprimer des pièces en plastique, en métal, en céramique, en verre ainsi qu’en matériaux composites.